Re Re Re : Bleau - RBI - etc.

dimanche 30 août 2020 , par Fran Lou
—   revision

Hallelujah ! Après 6 années d’insistance sur ce sujet (cf les articles précédents), bleau.info indique maintenant clairement les réserves biologiques et qu’en réserve biologique intégrale : « l’accès est interdit sous peine d’amende ».

Pouvait-on trouver meilleurs arguments envers les bleausards ? (démocratie - représentants - concertation - coopération - responsabilité ? Laisse tomber.) Les bleausards comme les sangliers ne semblent pas être au courant, que, l’effondrement des espèces s’accélère, qu’une augmentation de seulement 5% de la taille des zones protégées dans le monde pourrait avoir une influence fortement positive sur la biodiversité.

Il m’avait aussi fallu 6 années d’insistance auprès du cosiroc pour organiser une opération érosion à l’éléphant, sans eux, ayant enfin compris que ceux qui ont petit pouvoir et intérêt dans cette association n’ont d’autre objectif que de le conserver (avec le compte de 90 000 €).

L’association bLo a été créé en octobre 2012. Lors de l’AG constitutive les 14 présents ont voté pour, les Statuts, la déclaration de l’assoc° en préfecture (44 €), la création d’un site web (≈50€ /an), une adhésion annuelle individuelle de 5 €/an …. Seul un a respecté cette dernière décision. Peut-on dans ces conditions s’étonner que pour le respect « du droit en vigueur et du milieu naturel » (statuts art2), il n’y ait que la manière forte, « accès interdit sous peine d’amende », qui puisse marcher ?

Qui puisse marcher ? qui ne marchera pas : l’ONF n’a certainement pas les moyens de contrôler ce respect, bien des grimpeurs m’ont fortement exprimé qu’ils ne comptaient pas respecter cette interdiction qui leurs paraissait stupide et qu’ils étaient bien tranquille sur le risque d’avoir une amende. Si pour certains blocs très proches des chemins où passent régulièrement randonneurs ou cavaliers il est difficile de leurs donner tord sur la logique de cette interdiction, qu’il est très peu probable qu’un agent ONF passant par là les verbalise, le principale problème est que cela constituera une entorse admise au respect de la loi dans les mœurs des grimpeurs, et par suite au grignotement de celui des RBI. La solution raisonnable serait pourtant si simple : - supprimer ces blocs en limite de RBI de la bdd de bleau.info avec impossibilité d’indiquer répétitions afin de marginaliser la pratique sur ceux-ci, - admettre l’escalade des blocs jouxtant les chemins mais avec un panneau ONF clair à proximité indiquant de ne pas pénétrer plus avant dans la RBI, - voire étendre les RBI là où il n’y a pas de possibilité de grimpe. Mais les solutions simples nécessitent concertation, coopérations, responsabilités de représentants représentatifs d’autres choses que de leurs intérêts et légitimes démocratiquement - ce qui n’est pas dans les capacités et mœurs des grimpeurs.

Re Re : Bleau - RBI - etc.